baccarat online casino

Dans cet espace, lmherrmann.com propose une large sélection d'articles pour l'entretien de la cheminée, aussi bien le foyer que le conduit d'évacuation des fumées pour une sécurité optimale et un usage en tout sérénité ! Lire la suite

Produits 1-24 sur 25

Page
Par ordre décroissant

Produits 1-24 sur 25

Page
Par ordre décroissant
La cheminée, pour pouvoir en profiter sereinement, doit être correctement entretenue. En effet, comme vous videz régulièrement les cendres, et nettoyez régulièrement la vitre d'insert, de la même façon il est aussi important d'entretenir les parties non visibles et notamment le conduit d'évacuation des fumées. Un conduit de cheminée peut être tubé ou non. Le tubage est une gaine métallique plus ou moins souple raccordée directement au foyer et qui monte à l'intérieur du conduit pour ressortir à son extrémité. Ce conduit, accueillant les fumées plus ou moins chaudes, ne devra en aucun cas être obturé (par un nid d'oiseau ou d'insectes par exemple) afin de garantir une évacuation des fumées et donc des gaz optimale. De même, la qualité du bois (âge, taux d'humidité), la qualité du tirage (apport en air plus ou moins important) va entraîner des dépôts de suie plus ou moins marqués sur les parois du conduit ce qui nécessite un nettoyage régulier : le ramonage.

Le ramonage a pour but d'éviter que les dépôts présents sur les parois ne deviennent trop importants et ne s'enflamment ensuite au contact des fumées chaudes pouvant occasionner un feu de cheminée. Pour éviter l'accident, il existe deux types de ramonage : le ramonage chimique et le ramonage mécanique. Le premier consiste à brûler une Bûche Spéciale Ramonage contenant des agents actifs. Lorsque celle-ci va se consumer, elle va alors libérer ces substances qui vont venir désagréger les dépôts de suie et de goudron recouvrant l'intérieur du conduit. Le ramonage mécanique consiste quant à lui à venir passer une brosse spécifique (appelé hérisson) à l'intérieur du conduit par des mouvements de va et vient, décollant ainsi les dépôts collés sur les parois. Les résidus sont ensuite récupérés à l'intérieur du conduit pour être évacués. Il est conseillé de procéder au moins à un voire deux ramonages par an, un avant de remettre en fonctionnement l'installation après la période estivale, l'autre durant la période de chauffe afin de bien s'assurer que le conduit de s'encrasse pas.

FB88 QH88 8xBet W88 M88